RUGBY ET FOOTBALL US – DESTINS LIES ?

Travailler avec des rugbymen d’un côté et des joueurs de football US de l’autre, ne laisse pas sans s’apercevoir des nombreuses similitudes entre ces deux sports. Pour être baigné à l’intérieur, les réactions des joueurs de part et d’autre sont plutôt surprenantes ; les rugbymen, impressionnés par les physiques de Goliath de leurs cousins, sont en admiration devant les qualités explosives de ces colosses. Et les footballeurs US, prennent nos rugbymen pour des fous, à les voir répéter plaquage sur plaquage sans « helmet » ni « shoulder pads » !

Les qualités que requièrent les deux disciplines sont assez semblables. A ceci près que les séquences de jeu sont nettement différentes avec quelques secondes pour le Football US à dix à vingt fois plus pour le Rugby. Le travail des filières énergétiques s’en trouve différent, ce que l’on retrouve d’une façon assez nette dans la préparation physique de ces athlètes.

Cependant, chacun de ces sports peut apporter des techniques de travail intéressantes à son « congénère ». Lorsque nous nous déplaçons au USA, nous nous inspirons des techniques d’appuis redoutables, d’agilité et d’explosivité. L’apprentissage de trajectoires inhabituelles au rugby, permet à l’athlète d’enrichir son arsenal technique.

Dans le sens inverse, ce sont les techniques de plaquage du Rugby qui suscitent l’intérêt des footballeurs US. Malgré les protections, la violence des chocs occasionnent d’innombrables commotions cérébrales avec à la clé, des conséquences parfois catastrophiques.

Tout récemment, depuis près de quatre ans, une équipe NFL s’est intéressée à la manière dont nos rugbymen plaquent leurs adversaires. Il s’agit des Seahawks de Seattle, les vainqueurs du SuperBowl 2014, rien que ça ! Le Head Coach, Pete Caroll, toujours à la recherche des meilleures techniques et conscient de l’importance de la prévention des blessures quand on veut gagner un titre, enseigne les rudiments du rugby à ses joueurs. Ses techniques « nouvelles » lui permettent de travailler régulièrement ce type de « skills », pendant ou hors-saison, avec ou sans protection, tout en minimisant les risques de blessures. A en croire le résultat, cette approche pourrait en inspirer plus d’un !

Certains que les destins de ces deux sports sont liés, le PPEAPS est honoré d’apporter sa pierre à l’édifice à la connexion entre les deux continents, alliant performance et prévention des blessures.

Voir la vidéo : Les Seahawks apprennent à plaquer comme au rugby

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *